Journal d’une résidence à l’école #2

Journal d’une résidence à l’école #2

en résidence à l’école

Depuis Octobre je suis en résidence au collège La Fontaine de Thénezay, sur la Communauté de communes de Parthenay-Gâtine.

Il s’agit d’un dispositif de soutien aux auteur.es du CNL-Centre National du Livre : je reçois une bourse du CNL pour mon projet d’écriture et le cycle d’atelier que j’anime avec une classe, l’équipe du collège m’accueille dans ses locaux et donne une visibilité à mon travail d’auteure.

à la campagne

Thénezay est un village des Deux-Sèvres entouré de bois. Le collège donne sur des champs. Il y a un petit jardin dans l’enceinte du collège où les végétaux sont en liberté, seulement guidés, pour pouvoir être observés. On y trouve un hôtel à insectes, une mare… tout ce qu’il faut pour que les animaux des alentours s’y sentent bien.

Je suis accueillie dans la classe de 6ème Newton dont la professeure principale est Marie Courtecuisse. Nous nous connaissons car, il y a deux ans, en plein confinements, Marie prenait le pari de suivre mon travail d’écriture en cours de L’Histoire de Georges, que je publiais sur internet. Nous venons de célébrer les deux ans et demi de ce projet sur la Communauté de Communes de Parthenay-Gâtine ! Je publierai très prochainement un article en forme de rétrospective mais voici en mise en bouche, la belle proposition que Marie a réalisé avec sa classe en 2020-2021.

écrire

Cette année, avec ses élèves, pour guider l’écriture, nous avons deux maîtres-mots : « point de vue » et « relation ». J’accompagne la classe vers l’appropriation de ces notions. Dans leurs écrits, les élèves tentent de se mettre à la place de ce grand A U T R E qu’est l’animal. Marie nous a proposé une entrée en matière intime et sensible. Car Marie a rencontré une pie. Rencontre de hasard… Mais qui a dit que le hasard existait ? Pendant 5 mois, Marie a appris à connaître une pie et elle nous a invités dans l’intimité de cette découverte mutuelle.

Cet événement, la rencontre avec un animal non domestiqué, a posé les fondations de l’atelier en donnant un cadre fort, émotionnel, réel où inscrire nos histoires inventées. Les élèves ont été investis immédiatement dans l’écriture et sont entrés de plein pied dans le sens de « la relation ».

Je cherche à leur transmettre comment « écrire avec le réel ». En effet, pour écrire avec les animaux, nous exerçons un va-et-vient constant entre observation et imagination. Nous exerçons notre curiosité, devenons experts de l’animal choisi et cherchons même à nous relier à cet être-là, en pensée, à imaginer ses perceptions (nous avons même essayé la méditation guidée !).

notre horizon

Écrire pour la radio web que le collège vient de créer. Bientôt les récits d’animaux prendrons corps à travers les voix des élèves. Humour et fantaisie seront au rendez-vous.

L’Histoire de Georges – le livre

L’Histoire de Georges – le livre

L’Histoire de Georges vient de paraître aux Editions Le Verger des Hespérides sous le titre Le mystérieux carnet de Mr Carbon Crow. C’est une joie de tenir le livre entre mes mains ! J’ai l’impression de le sentir vibrer comme si le tigre qui l’a inspiré – et qui est aujourd’hui décédé – lui donnait envie de bondir vers sa nouvelle vie et de nouvelles rencontres. J’ai hâte que vous le lisiez et d’avoir vos retours sur le livre et vos impressions sur la vie dans le zoo de Trivandrum en pleine pandémie.

Avant même de démarrer sa vie de papier, cette histoire a été une aventure faite de rebonds entre fiction et réalité : en 2015, je découvrais le Kerala, sa nature luxuriante, la capitale Trivandrum, son zoo et jardin botanique. Ce lieu est vite devenu mon oasis : un lieu calme dans une ville aux mouvements agités, un lieu de nature où j’ai développé mes capacités d’observation et d’interaction avec les animaux.

Le Kerala est un état de l’Inde du Sud, connu pour son accueil chaleureux, sa pratique de l’ayurveda, ses traditions vivantes de danse, de théâtre et de cultures ancestrales. Je suis tombée amoureuse de cet endroit et de ces habitants. Je suis revenue souvent et en 2019, dans ma valise, j’avais un projet de roman pour lequel je voulais voir les tigres blancs…

Grâce au Docteur Jacob Alexander, le vétérinaire en chef du zoo, j’ai rencontré les tigres et bien d’autres animaux. Mais de retour en France début 2020, alors que la COVID se propageait, ce ne sont pas les tigres blancs qui retenaient mon attention mais Georges, le vieux tigre. Georges avait quelque chose de spécial : il était né en liberté dans la forêt. Trop faible pour vivre seul à cause de son grand âge, il a dû apprendre à vivre dans de nouvelles conditions de vie où il n’était plus libre de ses mouvements. Alors que sur toute la planète nous nous enfermions pour nous protéger, suivre le personnage de Georges et retracer la vie d’un zoo m’a semblé un chemin évident.

Au départ, je n’ai pas imaginé L’Histoire de Georges comme un livre : c’était une expérience littéraire comme il y en a eu d’autres pendant les confinements, une fenêtre ouverte pour se relier aux autres. L’Histoire de Georges se présentait comme un feuilleton en épisodes, publié sur internet grâce au blog de la Compagnie Un soir ailleurs. Puis le Réseau des médiathèques de la Communauté de Communes de Parthenay et l’Alliance Française de trivandrum l’ont relayée, et Radio Gâtine située à Parthenay, l’a diffusée.

J’avoue que l’énergie de ce vieux tigre m’a parfois dépassée avec des propositions interactives que j’expérimentais pour la première fois : des énigmes proposées sur les réseaux sociaux, des jeux d’écriture, des webconférences, un jeu photographique toujours en cours…

L’idée de faire un livre est arrivée il y a un an après des discussions avec l’équipe de la Médiathèque de Parthenay. Nouvelle étape de l’aventure pour laquelle je remercie de tout coeur, celles et ceux qui m’ont convaincue et soutenue dans la réalisation de ce projet. C’est une maison d’éditions jeunesse, Le Verger des Hespérides, qui a pris le pari que ce récit pouvait s’adresser aux enfants.

Et me voici avec ce bel objet dans les mains et je remercie vivement mon éditrice pour le regard attentif, le soin et l’inventivité qu’elle a apporté à la création de ce livre bilingue, traduit en anglais par Jerome Gordon.

Le mystérieux carnet de Mr Carbon Crow est prêt à s’envoler vers vous lecteur.ices, enfants de tous âges, vous pouvez le commander directement auprès de la maison d’éditions ou bien en me laissant un message sur ce site.

Des lectures sont à venir, abonnez-vous à ce blog pour être au tenu au courant !